Question 1 : où se trouve la charte des doctorants SMI ?
La charte est accessible ici : charte école doctorale SMI
Question 2 : quelle est la procédure d’évaluation de thèse ?
Un formulaire est mis à disposition du comité de suivi et qui devra être retourné après l’évaluation. La procédure est la suivante : le directeur de thèse désigne deux membres qui vont constituer le comité de suivi comme dans la question 3. Le doctorant prépare un rapport de 10 pages maximum synthétisant les travaux réalisés et ceux en cours avec un planning des futurs travaux jusqu’à la soutenance. Une présentation de 20mn est faite devant le comité. Suite à cette évaluation, le comité de suivi doit remplir le formulaire qui doit être posté par le doctorant sur Adum au moment de son inscription.
Question 3 : comment se déroule l’évaluation ?
L’évaluation doit se faire à T0+12 et à T0+24 (et éventuellement à T0+36 si le doctorant soutient en 4ème année) avec le même comité.L’évaluation se déroule comme suit : une présentation est faite par le doctorant devant le comité de suivi et l’équipe encadrante. Après la série de questions posées au doctorant, l’équipe encadrante quitte le jury pour permettre au comité de suivi de discuter librement avec le doctorant des conditions d’encadrement. Ensuite, c’est au doctorant de sortir pour laisser l’équipe encadrante s’exprimer librement devant le comité de suivi. L’objectif étant d’aider, à travers des conseils, l’équipe encadrante et le doctorant à terminer le projet de thèse dans les meilleures conditions et à alerter très tôt sur d’éventuels problèmes. Certains points signalés durant cette évaluation seront rapportés dans le formulaire rempli par le comité de suivi.
Question 4 : Comment est constitué le comité de suivi ?
L’évaluation se présente sous la forme d’une soutenance devant un comité composé de deux membres dont au moins un qui possède une HDR et au moins un qui n’est pas rattaché au Cnam. Ces membres ne doivent ni faire partie de l’encadrement ni faire partie de l’équipe d’accueil. Il n’est pas exclu d’avoir une personne qui soit rattachée au Laboratoire CEDRIC mais dans ce cas elle ne doit pas appartenir à l’équipe d’accueil. Un professeur retraité ou émérite peut faire partie du comité de suivi mais il est vivement conseillé d’impliquer de jeunes maîtres conférences, HDR pour assurer la relève.
Question 5 : Crédits de formation doctorale
Tout doctorant SMI doit suivre 100h de formation de préférence les deux premières années de thèse : 40h dans des domaines de Management/Déontologie/Ethique/Ingénierie financière + 60h d’ouverture scientifique. Le doctorant choisit ses formations avec le directeur de thèse. Tout doctorant ayant un compte sur Adum a accès un catalogue de formation. Le doctorant peut s’inscrire (s’il le souhaite) sur Adum pour ces formations cataloguées Adum. Pour les formations qui ne sont pas dans le catalogue Adum, le doctorant doit décider conjointement avec son directeur de thèse des formations à suivre. Le doctorant devra justifier, de sa participation à ces formations hors catalogue, en fournissant des attestations à enregistrer dans son compte Adum. Tout doctorant inscrit au Cnam a le droit de s’inscrire gratuitement à deux UEs (Unités d’Enseignement dispensées au Cnam) par an. Pour les formations hors catalogue Adum, le doctorant peut utiliser ce modele d’attestation pour justifier de sa participation à un événement ou bien utiliser cet autre modèle pour sa participation à des cours.
Question 6 : quelles sont les formations qu’on peut valider dans le cadre de la formation doctorale ?
L’ED SMI exige au doctorant de suivre 2h à 3h de cours sur l’éthique. Elle va proposer ce cours durant les journées J2A (journées des doctorants de 2ème année) vers le mois de Mai. Pour les doctorants qui ne seront pas présents (participation à une conférence, doctorant en cotutelle), ils devront suivre une séance d’un cours sur l’éthique qui serait dispensé au Cnam ou bien dans une université étrangère pour les cotutelles. Excepté ce cours d’éthique qui est obligatoire, les doctorants sont libres de choisir les cours qui les intéressent. Ils peuvent choisir des cours de management dispensés au Cnam par exemple. L’attestation de présence signée par l’enseignant suffit comme justificatif. Dans les heures d’ouverture scientifique, on peut prendre en compte la participation à des séminaires (séminaire de l’équipe du doctorant ou séminaire d’autres équipes/Labos), la participation à des journées doctorales ou workshops qui traitent de thèmes non liés directement au sujet de thèse du doctorant. Par exemple, un doctorant qui travaille sur la sécurité des réseaux et qui participe aux journées du GDR Sécurité ne peut considérer ces journées comme des cours d’ouverture scientifique. Par contre, si le doctorant assiste à des journées sur l’IA, elles comptent comme heures d’ouverture même s’il est amené à utiliser des algorithmes d’IA durant sa thèse. De même, si le doctorant suit des cours dispensés en Master, ces heures comptent si le cours ne traite pas directement de la thématique du doctorant. Si le doctorant travaille par exemple sur la sécurité dans les réseaux, il peut suivre un cours de Master en sécurité informatique mais ne sera pas considéré comme cours d’ouverture. Par contre, s’il suit un cours de Master en IA, ce cours compte comme cours d’ouverture même si le doctorant sera amené à utiliser de l’IA dans sa thèse. Les doctorants CIFRE ne sont pas dispensés de la formation doctorale mais peuvent valoriser des formations/séminaires suivis en entreprise.
Question 7 : Y a –t-il de limite d’âge pour le recrutement de doctorants?
Non il n’y a pas de limite d’âge pour le recrutement de doctorants. Pour les CIFRE, il est indiqué ceci sur le site de l’ANRT (http://www.anrt.asso.fr/fr/faq-7782)
Quel âge doit avoir le candidat ? Y a-t-il un âge maximum pour un candidat ?
Afin d’accompagner les personnes en reconversion professionnelle, le MESR ne fixe plus de limite d’âge pour le candidat. Cependant, afin de s’assurer qu’il s’agit bien d’une reconversion par la recherche, le candidat doit avoir obtenu un diplôme lui conférant le grade master et ne peut pas être ou avoir été embauché par la société, de manière continue ou discontinue, durant plus de 9 mois à la date de réception par l’ANRT du dossier de demande de CIFRE. Le candidat ne peut pas être inscrit en thèse depuis plus de 9 mois à la date de réception par l’ANRT du dossier de demande de CIFRE, il ne peut pas être déjà docteur, avoir débuté une autre thèse, sans ou avec le bénéfice d’un autre dispositif de financement de thèse, quelle qu’en ait été la durée.
Question 8 : Si je suis titulaire d’un Master (hors UE), est-ce que la dérogation fournie par l’ED SMI suffit pour la préfecture ?
Pour un titulaire de Master étranger (non UE), la dérogation du Cnam ne suffit pas pour la préfecture. Il faut en plus faire une demande d’équivalence de diplôme : Voici le lien direct vers la première étape, demande de numéro de dossier: https://phoenix.ciep.fr/inscriptions/inscription.wse.aspx Et voici, l’adresse mail  à contacter pour d’éventuelles questions : ENIC-NARICFrance@ciep.fr 
Question 9 : est-ce qu’un doctorant déjà inscrit en thèse peut suspendre sa thèse pour quelques raisons que ce soient et la reprendre après ?
Si le financement est de type CIFRE, il faut se renseigner auprès de l’ANRT. La charte du doctorat SMI précise que “L’inscription est renouvelée au début de chaque année universitaire”.La charte du doctorat SMI précise la prolongation de la durée de la thèse dans les cas suivants: “Si le doctorant a bénéficié d’un congé de maternité, de paternité, d’un congé d’accueil de l’enfant ou d’adoption, d’un congé parental, d’un congé de maladie d’une durée supérieure à quatre mois consécutifs ou d’un congé d’une durée au moins égale à deux mois faisant suite à un accident de travail, la durée de la préparation du doctorat est prolongée si l’intéressé en formule la demande.”
Question 10 : Je veux lancer une thèse en cotuelle avec une université étrangère
Un modèle de convention de cotutelle est accessible ici Le texte de cette convention est souvent adapté pour tenir compte des spécificités de l’université étrangère avec qui est établie la thèse de cotutelle. Un conseil, pensez à vérifier les conditions de soutenance notamment en termes de publications (et peut-être à les préciser dans la convention) pour éviter des surprises au moment de soutenir.
Question 11 : J’ai déjà un test d’anglais (équivalent au B2 du test Bulats), dois-je quand même le repasser puisqu’il est exigé à l’inscription en 1ère année de Doctorat?
Lors de votre inscription en 1ère année de Doctorat, un test d’anglais (niveau équivalent au Bulats B2) est exigé pour compléter votre dossier sur Adum. Si vous disposez déjà d’un test réalisé durant vos études de Master alors vous pourrez le joindre. Le test d’anglais n’a pas de durée de validité. Il reste valable même s’il a été réalisé depuis plus de 2 ans. Si vous ne disposez pas d’un tel test, vous pourrez finaliser votre inscription sans le document justifiant de votre niveau d’anglais. Toutefois, il faudra le faire durant l’année scolaire pour compléter votre dossier.
Ceux qui doivent passer le test d’anglais peuvent consulter cette rubrique qui donne des informations utiles. Sachez que le Laboratoire Cedric rembourse les frais exigés pour passer le test d’anglais mais vous n’êtes remboursés qu’une seule fois.
Question 12: Comment remplir la Convention individuelle de formation (CIF)?
Consultez ce fichier qui donne des réponses possibles pour chaque point.
RSS